1943 : les familles Rubin et Ast arrêtées à Villeurbanne et déportées

Le 30/01/19

Une plaque à la mémoire des familles Rubin et Ast, sur la façade du 112 rue Anatole-France, aux Gratte-Ciel, sera dévoilée le 28 février. L’adresse était le lieu du domicile de la famille Rubin et celui de l’arrestation des deux familles, mortes en déportation, à l’exception d’Alfred Ast.

Classe de cours moyen de 1940-1941 de l'école Anatole-France, dans laquelle Marianne Rubin a dû être scolarisée.

L’histoire des familles Rubin et Ast, Juifs naturalisés Français pour les parents et nés Français pour les enfants, a été en grande partie reconstituée grâce au travail d’une enseignante de lettres et de ses élèves du collège Victor-Duruy à Châlons-en-Champagne (voir encadré).
Solange Ast, élève de l’école pour filles Victor-Duruy (devenue le collège éponyme), y a vécu jusqu’en 1942, date à laquelle les Ast se réfugient en zone libre, à Lyon : les parents, Alfred et Rachel, et leurs enfants, Solange, née en 1925, et son petit frère Marc, né en 1934. La famille Rubin les a précédés en s’installant dès 1940 à Villeurbanne. Henri (demi-frère de Rachel Ast), sa femme Betty et leurs trois enfants : les jumeaux René et Félicie, nés en 1928 et leur sœur Marianne, née en 1930, habitent dans un appartement de la SVU (Société villeurbannaise d’urbanisme), au 112 rue Anatole-France.


Dans la famille Rubin, entre 1940 et 1941, Marianne est scolarisée en CM1 à l’école Anatole-France. Sa sœur Félicie fréquente peut-être le lycée de jeunes filles Édouard-Herriot de Lyon. Quant à René, il est en 6e au lycée de garçons du Parc, à Lyon. Leurs noms figurent sur la plaque posée à l’école Anatole-France, en mémoire des enfants juifs villeurbannais assassinés par les nazis. Dans la famille Ast, Solange est élève de terminale au lycée lyonnais Saint-Just. Le 21 septembre 1943, la Gestapo arrête à son domicile la famille Rubin et les époux Ast, également présents. Le jour de l’arrestation, Solange et son frère Marc étaient absents, peut-être chez leur grand-mère, rue Baudelaire. Rentrés chez eux le lendemain, ils sont à leur tour arrêtés. Les deux familles ont été internées à la prison de Montluc puis transférées à Drancy entre le 3 et le 7 octobre 1943, jour de leur départ par le convoi 60 pour le camp de Monowitz-Buna-Auschwitz III en Pologne. Betty et leurs trois enfants sont morts en déportation. Henri Rubin est mort au cours de la marche de la mort d’Auschwitz à Buchenwald en février 1945. Rachel Ast et son fils Marc ont été assassinés dans une chambre à gaz en 1943. Solange serait morte après avoir subi des expériences médicales. La date de son décès est inconnue. Alfred sera le seul à survivre à la tragédie, libéré par les troupes américaines entrées au camp de Dora…


Sur les traces de Solange Ast

C’était une adolescente comme eux, élève dans l’établissement qu’ils fréquentent, gymnaste dans un club de la ville… Depuis trois ans, les classes de 3e du collège Victor-Duruy de Châlons-en-Champagne, sous la conduite de Christèle Lomer Brehier, leur professeure de lettres, reconstituent l’histoire de Solange Ast. Un travail de recherches mené dans le cadre d’un projet pédagogique pluridisciplinaire, Chemins de mémoire. Les élèves assisteront à l’inauguration de la plaque commémorative, le 28 février, s’arrêtant à Villeurbanne à l’occasion d’un voyage d’études dans la région (dont une visite au Mémorial de Montluc…). L’histoire qu’ils ont retracée et écrite avec leurs enseignants sera publiée dans l’ouvrage De Villeurbanne à Montluc (1943-1944), édité par Bruno Permezel, président de l’Association des rescapés de Montluc.

 

> Lire toute l'histoire des familles Rubin, Ast et Bruckner (PDF - 1 mo)

Pour recevoir toutes les actus de Villeurbanne dans votre boîte mail, inscrivez-vous à la newsletter

Réagissez à l'article

Vos réactions

Il n'y a pas de réaction

Dans la même rubrique

1943 : les familles Rubin et Ast arrêtées à Villeurbanne et déportées 30/01/2019 Une plaque à la mémoire des familles Rubin et Ast, sur la façade du 112 rue Anatole-France, aux Gratte-Ciel, sera dévoilée le 28 février. L'adresse était le lieu du domicile de la famille Rubin et celui de l'arrestation des deux familles, mortes en déportation, à l'exception d'Alfred Ast.

Légum'au logis fait feu de tout bois 01/06/2018 Bien implantée dans le quartier des Buers nord, l'association Légum'au Logis a vu le jour en 2012 avec l'objectif de favoriser l'accès à une alimentation de qualité pour tous. Parmi ses derniers projets : la mise en service d'un four à bois pour les habitants.

Bernard Jadot : « Il faut que ça bouge ! » 28/03/2018 À 66 ans, Bernard Jadot n'entend pas ralentir la cadence. «?J'ai peur de l'ennui?!?», avoue ce touche à tout qui mène de front ses passions?: pédagogie, judo, écriture, théâtre...

La Bonne Dôze, une affaire qui roule ! 14/09/2017 Un nouveau foodtruck, La Bonne Dôze, fait son apparition dans le paysage villeurbannais. Qualité et variété sont à l'affiche des menus.

La box de Monsieur Gourmand cartonne 31/05/2017 La startup Monsieur Gourmand.com confectionne et livre des colis-cocktails à des enseignes commerciales qui organisent des apéritifs-clientèles : succès garanti !

La traversée de la Manche à la nage 05/05/2017 Pierre-Julian Pourantru, étudiant de l'Insa, se lancera l'incroyable défi de traverser la Manche à la nage début juillet, en solo et sans protection thermique.

Le palais d'hiver 22/02/2017

Jacky Perez : On chauffait la salle du Palais d'hiver ! 22/02/2017 Il a l'âge des Stones qu'il a vus au Palais d'hiver. Où lui même a joué au début des années soixante avec un groupe yéyé.

Aimé Mignot : J'ai eu beaucoup de chance avec le foot ! 10/11/2016 Aimé Mignot, ancien joueur de l'OL, a passé beaucoup de temps et d'énergie à Gerland, mais c'est à Villeurbanne que ce sportif a marqué son terrain personnel...

Quand Joris fait son cirque... à Macao 10/11/2016 À 24 ans, le Villeurbannais Joris Kondjia a intégré la cour des grands dans l'univers du cirque. Ce gymnaste de haut niveau figure dans l'un des plus grands spectacles internationaux, situé à... Macao. En Chine, il vit sa passion à un rythme effréné.