À Villeurbanne, 
la culture au cœur de la cité

Le 23/05/17

La culture aura été peu évoquée lors de la campagne présidentielle. À Villeurbanne, pourtant, elle est au cœur de notre action municipale. Début mars, la ministre de la Culture Audrey Azoulay est venue consacrer cet engagement en signant un pacte culturel entre l’État et la Ville. Cette marque de confiance illustre notre volonté politique en faveur d’une réelle démocratisation culturelle. La culture s’appuie ici sur un socle de valeurs citoyennes et républicaines qui favorisent une création accessible au plus grand nombre. Cela passe par le souci d’inscrire la culture et les arts au cœur de la cité : 6 labels nationaux ouverts sur la ville et ses habitants, un réseau de lecture publique développé et accessible, des événements populaires comme la Fête du livre jeunesse, des activités périscolaires tournées vers l’éducation artistique et culturelle des enfants.
La culture fait émerger et subsister, pour les réinventer en permanence les contours d’une ville. C’est d’autant plus vrai quand les arts sont dans la rue comme pour la prochaine édition du festival Les Invites. Les Invites détournent l’espace public pour en faire une scène et transforment les habitants en acteurs. Ce festival met les arts dans la rue pour toucher le plus grand nombre. Gratuit, il n’exclut personne et rassemble tout le monde. Les Invites, c’est l’accès pour tous aux arts de la rue, au théâtre, à la musique, à la danse. Cette exigence nécessite toutefois un engagement soutenu, à la fois politique et financier, articulé à des décisions fortes. Si nous avons choisi d’organiser ce festival une année sur deux, c’est pour le renforcer au lieu de le diluer, c’est pour lui redonner un éclat, illustré cette année par une programmation foisonnante et une scénographie d’exception.

Loïc Chabrier,
Groupe socialistes et apparentés

Pour recevoir toutes les actus de Villeurbanne dans votre boîte mail, inscrivez-vous à la newsletter