Au grand bazar des utopies socialistes
Les

Le 21/09/18

Les illusions socialistes comme l’heure d’été ne passeront pas l’hiver.
Depuis quelques mois les discours de la gauche sont constamment démentis par la simple confrontation avec le réel. Ce constat est aussi valable dans notre commune.
Malgré la médiation et la prévention déployées par la municipalité durant les journées du 13 et 14 juillet les violences urbaines et les émeutes continuent : voitures et mobiliers urbains incendiés au Tonkin et rue Collin, pompiers caillassés à St Jean,…Une tradition dont la majorité des villeurbannais se passerait bien.
Autre lubie désavouée le fameux principe socialiste selon lequel la rénovation urbaine apporterait la paix sociale. A Cusset, quartier réaménagé, certains habitants se plaignent de la multiplication des incidents durant la nuit notamment sur la place du marché (trafic de drogue, rodéos, voitures brulées…).
Côté solidarité c’est carrément l’hécatombe. La géniale idée socialiste de vendre, ou plutôt brader, des logements sociaux (subventionnés) aux occupants risque de se transformer en cauchemar à cause de la loi ELAN qui en multipliant ces ventes obligera la ville à intensifier la construction des logements sociaux pour respecter la loi SRU ! Autre lubie qui s’effondre : L’épicerie sociale et solidaire dont nous avions dénoncé au conseil municipal le caractère illusoire et coûteux (vendre des produits à bas prix à certains publics). Elle vient de fermer ses portes après deux ans d’existence car son fonctionnement nécessitait des subventions publiques comme un magasin d’Etat soviétique !
Le contribuable villeurbannais aura malheureusement financé ce fiasco (15k € par an).
On se demande ce que la municipalité a été faire dans ce projet d’épicerie alors que nous avons déjà des souks sur nos marchés et un grand bazar à la mairie avec une équipe municipale socialiste aromatisée Macron et qui comme Ravaillac se trouve écartelée !


Stéphane Poncet,
Groupe Villeurbanne Bleu Marine
.

Pour recevoir toutes les actus de Villeurbanne dans votre boîte mail, inscrivez-vous à la newsletter