Démission de Nicolas Hulot,
et après ?

Le 21/09/18


La démission de Nicolas Hulot, écologiste convaincu face à un gouvernement hostile, fut un moment de vérité et de sincérité. Il a ainsi mis fin aux mystifications du président Macron, « pour » l’écologie et, « en même temps », soumis aux lobbies des profits à court terme et des prédations de ressources. Ce gouvernement fait des choix en faveur des pesticides contre la santé des agriculteurs, pour le CETA – traité de libre-échange, contre une alimentation de qualité, pour les forages pétroliers et le nucléaire, contre les énergies renouvelables, pour les grands projets inutiles et les chasseurs plutôt que pour la protection de la nature et des sols. L’écologie ne peut pas être un supplément d’âme d’un modèle à bout de souffle, l’urgence nécessite qu’elle soit au cœur de toutes les politiques publiques, de l’Europe au local. A Villeurbanne, la Ville a engagé des transitons écologiques, et c’est tant mieux (rénovation thermique, éclairage public, achats durables, lutte contre le gaspillage alimentaire…) mais cela ne suffit pas, notamment sur la part trop faible des produits bio et locaux dans les cantines ou sur la nature en ville : par exemple, on a bitumé la place Grandclément, loin des « ilots de verdure » annoncés ! A la Métropole de Lyon, on va retarder la création de la zone à faible émission pour lutter contre la pollution de l’air ; et on continue d’étudier le couteux projet d’Anneau des Sciences : ce ne sont plus des « petits pas », mais des bonds en arrière ! Face au cynisme des gouvernants, la Marche pour le climat début septembre a été un succès mondial, y compris aux Etats-Unis. La mobilisation doit maintenant se transformer en actes dans nos villes, nos territoires et dans toute l’action publique. Pour cela, il faut des élus écologistes et des arbitrages guidés par la préservation des biens communs, la justice sociale et la solidarité, le développement d’activités intenses en emplois utiles et qui ne détruisent pas la planète. Un autre monde est possible : allons-y tous !


Béatrice Vessiller,
Groupe Rassemblement citoyen EELV-Front de gauche

Pour recevoir toutes les actus de Villeurbanne dans votre boîte mail, inscrivez-vous à la newsletter