Droite/gauche c’est fini ! Reste la nation

Le 27/02/17

Il aura suffi d’un mois pour que  assistions incrédules au naufrage des deux partis  qui  monopolisaient la vie politique française  et gouvernaient par alternance depuis 40 ans. Ces deux grandes formations politiques  paient les mensonges faits aux français. La droite avait la nation comme valeur, la gauche le peuple, dans les deux cas le résultat final est  la trahison. Le parti socialiste ex fan-club de Mitterrand ne défend plus le peuple français,  il préfère les minorités, les communautés, les migrants. Benoît Hamon son candidat a pour unique ambition la mise en place  du revenu universel afin de gérer la paupérisation programmée des classes populaires. Avec lui la France ressemblera sans doute à la  ville de Trappes dont il est conseiller municipal, une poudrière islamiste qui compte cinq mosquées, une église et aucune charcuterie ! A droite aussi c’est l’hécatombe. En quelques semaines François Fillon est parvenu à carboniser sa boutique et à totalement  la décrédibiliser. De Gaulle faisait l’histoire, Chirac des scandales financiers, Fillon se contente d’escroquer le contribuable tout en lui faisant la  morale. Dernier soupir  d’une  droite qui s’est égarée avec sa stratégie du marketing politique à défaut d’assumer une  ligne politique claire. Dans  ce champ de ruines le citoyen  comprend que depuis 40 ans il a été abusé par un clivage droite/gauche  entretenu artificiellement pour lui faire croire qu’il avait le choix de l’alternance. En réalité tous ces élus du système étaient interchangeables et porteurs d’une seule valeur : l’ambition personnelle au détriment du bien commun. La politique devrait être une affaire de convictions elle est devenue un moyen pour des professionnels de  cumuler les  indemnités. Aux cocus du système, aux électeurs désabusés, le seul espoir qui reste c’est  la  nation. En 2017 l’objectif n’est pas de renflouer la galère UMPS mais bien de sauver avec les patriotes le bateau France.

Stéphane Poncet
Villeurbanne Bleu Marine

Pour recevoir toutes les actus de Villeurbanne dans votre boîte mail, inscrivez-vous à la newsletter