[DROIT DES FEMMES] Mélanie Richter, formatrice en autodéfense féministe

Le 07/03/18

Permettre aux femmes de prendre conscience de leur force et de leur capacité à réagir face à une agression : tel est le principe fondateur de l’autodéfense féministe. Mélanie Richter, animatrice de deux stages organisés par la Ville en décembre et janvier, présente cette approche.

 

Pourquoi parle-t-on d’autodéfense féministe ?
Mélanie Richter : La naissance de l’autodéfense pour femmes remonte aux années 1920 aux Etats-Unis, au Canada et en Autriche. Elle s’est développée dans les années 1960-70 dans le cadre des mouvements féministes. La philosophie est la même partout : proposer aux femmes un espace pour reprendre confiance en elles, réaliser qu’elles ont toutes les ressources pour se défendre et devenir actrices de la prévention.

 

"Se défendre, ça commence dans la tête. "

 

Comment est conçue la formation ?
M. R. : Elle s’adresse à toutes les femmes dès l’adolescence. Une pédagogie active alterne temps d’échanges, mises en situations, jeux de rôle et apprentissages de gestes, postures et techniques verbales. Les participantes apprennent à dire non, à faire reculer un agresseur, à identifier et toucher ses points vulnérables, à se dégager d’un étranglement ou du sol lors d’une agression sexuelle. Le but n’est pas de blesser mais de se protéger. Nous déconstruisons ensemble les mythes autour des violences envers les femmes, rappelons leur spécificité, nous travaillons aussi sur la prise de conscience des limites de chacune et sur la notion de transgression. L’essentiel est de comprendre que se défendre efficacement n’est pas tant affaire de force que de détermination. Beaucoup de participantes découvrent que l’on se trompe en pensant que ne rien faire ou ne rien dire permet de désamorcer une situation. Les statistiques démontrent que c’est l’action qui permet de désactiver la violence. L’agresseur compte précisément sur le silence et l’isolement. Réagir et élever la voix permettent de casser le continuum de la violence avant d’en arriver à l’agression physique.

 

Quel est l’impact de ces ateliers sur les participantes ? 
M.R. : C’est extrêmement puissant et valorisant. Beaucoup de nos stagiaires repartent transformées. 

 

 

Contact et renseignements : asso.impact@protonmail.com
10 rue Poizat à Villeurbanne.


 

Pour recevoir toutes les actus de Villeurbanne dans votre boîte mail, inscrivez-vous à la newsletter

Réagissez à l'article

Vos réactions

Il n'y a pas de réaction

Dans la même rubrique

L'Autre Soie - Les premiers pas de l'occupation temporaire 22/10/2018 Le jour de la fête de l'Aventure ordinaire, organisée par le CCO le 20 octobre à l'Autre Soie, a également été un grand jour pour la vingtaine d'associations, qui se sont installées dans le bâtiment du 24 rue Alfred-de-Musset, marquant ainsi le début de l'occupation temporaire du lieu.

[VIDEO] - Revivez le Facebook live sur les rythmes éducatifs 22/10/2018 Dans le cadre de la concertation sur les rythmes éducatifs, les Villeurbannais étaient invités à échanger en direct sur Facebook avec Damien Berthilier, adjoint en charge de l'Éducation, mercredi 17 octobre.

Octobre rose et « Tricot-graffiti » au parc de la Commune-de-Paris 22/10/2018 Dans le cadre d'Octobre rose, les membres de l'atelier décoration du centre social de Cusset ont tricoté et cousu sur les arbres du parc de la Commune-de-Paris étaient de rose vêtus, jeudi 18 octobre.

Plus de 5000 personnes pour écouter Soprano ! 22/10/2018 Distribution très festive et chaleureuse du Petit Paumé, samedi 20 octobre, aux Gratte-Ciel. Pour son 50e anniversaire, le guide urbain des bonnes adresses en tous genres a voulu rassembler. Pari gagné avec la programmation de Soprano qui a attiré plus de 5000 jeunes au pied de la mairie et avenue Henri-Barbusse. Le showcase de Soprano, en partenariat avec NRJ, a été suivi par de nombreux adolescents ravis de voir et d'entendre leur star, « chez eux » «... et gratuitement en plus ! ». Le décor des Gratte-Ciel, le beau temps et l'ambiance familiale ont signé une belle édition de la diffusion du Petit Paumé 2018, à Villeurbanne.

Le centre funéraire ouvre ses portes le 1er novembre 16/10/2018 Le personnel du Centre funéraire de Villeurbanne se tiendra à la disposition des Villeurbannais jeudi 1er novembre, de 9h à 13h, pour répondre aux questions des familles et de chaque habitant qui le désire.

PROJET URBAIN DES BUERS - Réunion publique mercredi 17 octobre 15/10/2018 En lien avec le projet urbain des Buers, les rues de la Feyssine, du 8 mai 1945, la place des Buers, ainsi que la rue de la Boube et son prolongement vont faire l'objet d'un important projet de requalification. Dans le cadre des premiers travaux et dans le prolongement de la concertation préalable réglementaire de mi-octobre à mi-décembre 2017, une réunion publique d'information est organisée : Mercredi 17 octobre 2018 à 19h00 À l'école Jean Moulin, 95 rue du 8 mai 1945 à Villeurbanne Cette réunion permettra de restituer le bilan de la concertation, de présenter l'avant-projet d'aménagement concernant les travaux de court terme (fin 2018 / 2019 impactant également la rue Bouvier), et d'informer sur les étapes à venir pour les aménagements de moyen terme. En présence de : Michel LE FAOU, Vice-président de la Métropole en charge de l'urbanisme et du renouvellement urbain, habitat et cadre de vie Jean-Paul BRET, Maire de Villeurbanne Didier VULLIERME, Adjoint au maire de Villeurbanne, chargé de la sécurité, prévention, voirie et déplacements urbains

Villeurbanne Ville étudiante 12/10/2018 La première édition a mobilisé une quinzaine d'associations étudiantes venues faire connaître leurs actions et événements, jeudi 11 octobre, avenue Henri-Barbusse.

Une nouvelle fresque au Tonkin 12/10/2018 Sur la dalle des Samouraïs, une nouvelle fresque composée de mosaïques et réalisée par des habitants du Tonkin lors d'ateliers, a été inaugurée, le 11 octobre.

Aménagement de la placette voisine de l'école Jean-Zay 11/10/2018 Les travaux de la placette, située à l'angle des rues Vaillant et Raspail, à côté du groupe scolaire Jean-Zay, commencent le 11 octobre pour se terminer en janvier.

DEFI INTER-ENTREPRISES - 70 entreprises l'ont relevé 11/10/2018 C'est dans une ambiance très festive et conviviale que s'est déroulée la 17e édition du Défi inter-entreprises, mardi 9 octobre dans le Grand parc de Miribel-Jonage. Près de 70 équipes représentant des entreprises de toute l'agglomération ont participé à cet événement, devenu au fil des ans un rendez-vous incontournable du milieu économique.