L’utopie protectionniste

Le 27/02/17

Le protectionnisme est la nouvelle politique économique prétendument à la mode avec des partisans clairement identifiés : Trump aux USA, Melanchon et Le Pen en France et de façon indirecte Hamon avec son annulation de la dette européenne.

En fait, l’idée n’est pas du tout nouvelle et c’était même la règle partout dans le monde jusque dans les années 1970. Le libre-échange est souvent considéré comme la politique opposée au protectionnisme. Mais où est notre intérêt ?
La diminution des droits de douane a clairement augmenté les échanges commerciaux. Malheureusement, si le travail de haute technicité reste dans les pays riches comme la France, le travail à faible valeur ajoutée est largement parti en Chine et ailleurs.

Si l’on revient en arrière avec des barrières douanières « pour protéger nos emplois » comme le proposent certains, en fait cela va contribuer à faire baisser le pouvoir d’achat de deux manières. D’une part les produits qui n’étaient plus fabriqués en France comme les voitures d’entrée de gamme ou de l’électroménager seraient fort difficiles à refabriquer en France,  car cela exigerait des investissements considérables. De plus, ces produits coûteraient bien plus chers et ainsi le pouvoir d’achat baisserait. Pour compenser cela, une solution consiste à baisser les salaires en France, mais personne ne veut de cette solution. Donc en général, le protectionnisme est associé à la dévaluation de la monnaie nationale et il faudrait quitter l’Euro. Toutefois la dévaluation, renchérirait d’autres produits nécessairement importés comme l’essence, certains fruits, café …
Une autre conséquence néfaste du protectionnisme est la fuite des investissements étrangers qui ne veulent plus courir le risque d’investir dans un pays protectionniste.

Non, la bonne solution est une fois de plus ce qu’ont choisi nos voisins allemands : maintenir un pouvoir d’achat élevé, avec des emplois dans des entreprises de hautes technologies et développer des services, et donc des emplois, en améliorant ainsi notre qualité de vie.

Hervé Morel

Groupe centriste UDI

Pour recevoir toutes les actus de Villeurbanne dans votre boîte mail, inscrivez-vous à la newsletter