La pauvreté TUE

Le 21/09/18


13 % de personnes en situation de pauvreté en France. Mais cet été, le gouvernement décide de reporter son « plan pauvreté », cause : coupe du monde de football… Ce n’est décidément pas le président des riches pour rien, les « pauvres », quant à eux, attendront que les matchs de foot se terminent pour voir quelques réformes améliorer leur quotidien. L’explosion des inégalités, elle, n’attend pas. L’écart entre les plus riches et les plus démunis ne cesse de s’accroître avec des conséquences terribles : 6 millions de personnes (dont 3 millions d’enfants) meurent de faim chaque année dans le monde.
Il ne faut pas croire qu’en France, nous sommes dispensés de pauvreté. Il ne faut pas non plus s’habituer à toutes ces statistiques qui déshumanisent la souffrance. Car les personnes en situation de pauvreté meurent et même en France, la pauvreté tue. Aujourd’hui, un cadre de 35 ans peut espérer vivre 18 ans de plus qu’un chômeur du même âge… Et la précarité peut être un critère de discrimination à l’emploi…
Il est donc nécessaire de ne pas banaliser la pauvreté, de « chosifier » les pauvres. Il faut poser la question des causes profondes de la pauvreté et de notre propre responsabilité. Car il en va bien de la responsabilité de tous les citoyens. Lutter contre la misère, c’est mener la lutte des classes. Il est urgent d’agir pour refuser ce mépris de classe car il ne s’agit pas de charité ni de philanthropie mais bien d’agir dans l’urgence !
Le 17 octobre, c’est la Journée Mondiale du refus de la Misère, il est peut être intéressant de rappeler ce que disait son précurseur, le Père Joseph Wresinski d’ATD Quart-Monde lors de son appel « Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l’Homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré. ». Il s’agit donc bien de trouver des solutions collectives en garantissant l’accès aux droits les plus fondamentaux.


Chantal Roux,
Groupe Communistes et républicains

Pour recevoir toutes les actus de Villeurbanne dans votre boîte mail, inscrivez-vous à la newsletter