La rentrée de Macron : en marche arrière toute !

Le 29/09/17

Le gouvernement attaque tout azimut : casse du code du travail, réduction des APL, augmentation de la CSG, remise en cause de la semaine de 4,5 jours à l’école, suppression des contrats aidés…
Sur les rythmes scolaires, un décret du 28 juin permet aux communes de revenir à la semaine de 4 jours, choix suivi par 1/3 des communes. Ainsi, des enfants vont aller 4 jours en classe, d’autres 4,5 jours ; certains bénéficient aujourd’hui d’activités périscolaires, d’autres pas… Ce qui est bon pour certains ne le serait pas pour les autres.
Si l’Etat avait totalement pris en charge le coût des activités périscolaires lors du passage aux 4 jours et demi, nous n’en serions pas là.
Fort heureusement, à Villeurbanne, nous conservons la semaine de 4,5 jours qui respecte davantage les rythmes de l’enfant comme le montrent de nombreuses études.
En août, le gouvernement a annoncé un plan de licenciement sans précédent : 260 000 contrats aidés supprimés en deux ans, 150 000 dès 2017 dont 23 000 pour les aides aux élèves en situation de handicap, la cantine, le périscolaire… Ces contrats, certes imparfaits, sont très utilisés dans le secteur associatif comme la MJC, les centres sociaux, le CCO, des clubs sportifs, des associations culturelles ou humanitaires et ils sont nécessaires pour faire vivre ce secteur et la cohésion sociale.
Les ordonnances sur la loi travail 2.0 remettent en cause l’ordre social. Des CDD qui ne sont plus encadrés par la loi mais négociés dans les 700 branches, les primes qui ne relèvent plus des accords de branches mais de négociations par entreprise : c’est une baisse généralisée des salaires et une précarisation galopante qui se préparent. Les délocalisations seront de facto encouragées, les licenciements facilités et les instances de représentation du personnel affaiblies.
Mobilisons-nous pour empêcher ces contre-réformes au service de ceux qui ont déjà le plus.


Olivier Glück,
Groupe Rassemblement citoyen, EELV-FDG

recevoir toutes les actus de Villeurbanne dans votre boîte mail, inscrivez-vous à la newsletter