Le bateau ivre

Le 23/05/17

A mi-mandat on a l’impression que la municipalité socialiste semble non seulement déconnectée du réel mais aussi incapable de répondre aux attentes des villeurbannais Ainsi le maire victime d’une insolation humanitaire souhaite accueillir des migrants mais se trouve fort démuni devant le problème récurrent des squats de Roms. Résultat les riverains de la rue Emile-Decorps qui subissent depuis mai 2016 la présence d’un squat de 200 personnes ont vécu un véritable enfer après l’incendie du squat Situation identique vers le rond-point Charles De Gaulle où un squat pittoresque accueille les automobilistes. Une image de la ville bien éloignée de la propagande soviétique de la municipalité. La sécurité est le grand échec de la municipalité. La sécurité c’est ce que réclament les usagers des bus et les habitants. C’était aussi la demande des habitants des Charpennes/Tonkin lors du conseil de quartier de mars mais on a jugé plus utile de parler de l’installation des corbeilles-poubelles plutôt que des délinquants. Au final la police nationale a appréhendé début avril trois mineurs du Tonkin spécialisés dans des agressions violentes. Mais encore plus dangereux et insidieux est le problème de l’islamisation de la ville. Les habitants de République découvrent que les tenus folkloriques islamiques se multiplient dans leur quartier et que les barbus seront bientôt aussi nombreux dans les rues que les Pokémons. Qu’ils se rassurent le projet d’extension du centre culturel islamique de la rue Songieu va bientôt les transporter en Afghanistan sans débourser un centime ! Mais la concurrence fait rage, la mosquée Othmane des Buers gérée par l’UOIF (filiale des sympathiques et tolérants Frères musulmans) a elle aussi un projet d’extension afin de réaliser un centre islamique et ce avec le soutien de la municipalité qui doit vendre un terrain lors du conseil municipal de juillet. Rappelons que ce sont ces mêmes socialistes qui en 1905 bouffaient du curé !


Stéphane Poncet,
Villeurbanne Bleu Marine

Pour recevoir toutes les actus de Villeurbanne dans votre boîte mail, inscrivez-vous à la newsletter