Le député de Villeurbanne reporte l’interdiction du glyphosate !

Le 26/10/18


L’Assemblée Nationale a adopté début octobre, la loi Agriculture et alimentation. Malgré certains points intéressants, cette loi est loin d’être à la hauteur des enjeux environnementaux et climatiques, auxquels doit répondre notre modèle agricole et alimentaire. Les quelques avancées ne masqueront pas l’absence de volonté du gouvernement d’aider les agriculteurs à sortir vraiment de leur dépendance aux engrais chimiques et à leur assurer un revenu décent.
La loi prévoit notamment, 20 % de produits issus de l’agriculture biologique dans les cantines scolaires, d’ici 2022. Il faudrait que cette mesure qui s’impose désormais aux collectivités locales s’accompagne d’aides à l’agriculture biologique mais le gouvernement fait l’inverse : il a supprimé l’aide au maintien du bio pour les agriculteurs déjà en conversion ! Le petit pas en avant est aussitôt contré par un autre en arrière !
Villeurbanne est loin de cet objectif des 20 %, avec seulement 9 % de produits issus de l’agriculture biologique dans les cantines. Notre groupe réclame chaque année sans succès une hausse de la part de l’alimentation biologique et/ou locale. Fallait-il attendre une loi Macron pour faire mieux ? !
Avec cette loi, les députés ont refusé d’interdire le glyphosate en France. Parmi eux, le député de Villeurbanne, Bruno Bonnell, qui, « en même temps » qu’il vote pour le report de l’interdiction de ce pesticide, se déclare conscient des enjeux pour la santé et l’environnement ! De qui se moque-t-il ? Notre groupe lui a écrit à ce sujet – https://www.elus-rc-villeurbanne.fr/?p=1169. Des alternatives aux pesticides existent pourtant et sont mises en œuvre par des agriculteurs qui veulent produire une alimentation de qualité et vivre dans un environnement sain. Agriculture biologique, agro-écologie, circuits courts, les paysans et les consommateurs citoyens, tout le monde y gagne !
Les récentes marches pour le climat ont mobilisé des milliers de citoyens de tout bord : l’urgence écologique ne laisse pas la place au manque de courage politique et à la pression des lobbies, quels qu’ils soient !


Zémorda Khelifi,
Groupe Rassemblement citoyen EELV-Front de gauche

Pour recevoir toutes les actus de Villeurbanne dans votre boîte mail, inscrivez-vous à la newsletter