Les services publics, patrimoine de ceux qui n’en ont pas

Le 27/04/18

L’avenir de la SNCF et sa réforme annoncée par le gouvernement occupent une bonne place dans l’actualité, depuis plusieurs semaines. Alors que les discours s’attardent sur le statut des cheminots, il est nécessaire d’élargir le débat et de tenir un discours malheureusement peu relayé. Comme pour l’ensemble des services publics, l’avenir de la SNCF ne dépend pas du statut des agents qui les font fonctionner. Le laisser penser est un leurre, une stratégie pour détourner l’attention.
Il ne dépend que de choix politiques. Quand certains considèrent que la privatisation est la solution à tous nos maux, nous rappelons que l’objectif d’un service public n’est pas d’être rentable, mais bien de limiter le poids des inégalités sociales et géographiques. La privatisation, c’est le plus souvent un service de moindre qualité, pour un prix plus élevé. Héritage de luttes historiques, les services publics sont le seul patrimoine de ceux qui n’en ont pas, ils sont supposés permettre à tous d’accéder au minimum vital, selon un principe de solidarité qui fait du système social français un exemple dans le monde entier. Depuis plusieurs mois, ce sont pourtant des coups de canifs répétitifs : Universités, Éducation nationale, Hôpitaux… qui peut imaginer que le service public restera performant avec 120 000 fonctionnaires de moins ?
La restriction drastique des dépenses imposées aux collectivités, premiers organisateurs des services publics de proximité, fragilise cet équilibre. Si l’effort était nécessaire et acceptable, une limite est en passe d’être franchie. Malheureusement, partout où les services publics reculent, où les bureaux de poste ferment et où les médecins manquent, ce sont les extrêmes qui montent. Nous ne pouvons nous y résoudre. Aussi, nous nous battrons autant que possible pour préserver les Villeurbannais des effets de ces décisions brutales et injustes du gouvernement.


Yann Crombecque,
Groupe Socialistes et apparentés

Pour recevoir toutes les actus de Villeurbanne dans votre boîte mail, inscrivez-vous à la newsletter