Macron et les banlieues : service minimum

Le 01/06/18

Non. Emmanuel Macron l’a annoncé. Il n’y aura pas de nouveau "plan banlieues". Pourtant, à grands renforts de communication, le Président avait commandé il y a quelques mois à Jean-Louis Borloo un rapport destiné à mettre en œuvre une grande politique pour sortir nos quartiers populaires de leur torpeur. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’ancien ministre avait respecté la commande, livrant de nombreuses propositions, largement soutenues par les élus locaux et estimées à près de 50 milliards d’euros. C’est là que le bât blesse…
Si la question des moyens n’est pas absolue, elle est bien évidemment centrale. En politique, si l’incantation et les discours suffisaient, nombre de nos problèmes auraient déjà trouvé solution. Malheureusement, les maigres marges de manœuvres budgétaires du gouvernement ont toutes été fléchées, au seul bénéfice des plus fortunés : suppression de l’ISF et de la taxe pour les exilés fiscaux, flat-tax sur le capital… Tout cela aurait largement pu financer le plan Borloo, mais les priorités d’Emmanuel Macron sont ailleurs.
Le Président a donc proposé sa méthode, "nouvelle" bien-sûr. Sa première et quasi-unique réponse sera bien évidemment sécuritaire, malheureusement sans moyens supplémentaires. Si la délinquance mine nos banlieues, ces quartiers renferment également de nombreuses richesses à exploiter, et nous ne remporterons cette bataille qu’avec un travail de fond, avec plus d’emplois, de services publics et de mixité. Il s’agit là d’un travail de long-terme, et ce n’est pas en implorant béatement les entreprises de contribuer à la tâche que nous y parviendrons.
La "nouvelle méthode" Macron pour sauver nos quartiers prioritaires n’a finalement rien de nouveau, elle cache simplement un cruel manque d’ambition. Ce n’est pas seulement le "plan Borloo" que le Président a enterré, mais avec lui la volonté de réparer les inégalités, et rapprocher nos territoires.


Yann Crombecque,
Groupe Socialistes et apparentés

Pour recevoir toutes les actus de Villeurbanne dans votre boîte mail, inscrivez-vous à la newsletter