Rythmes scolaires : la parole aux Villeurbannais !

Le 02/03/18


Par son décret du 27 juin 2017, le ministre de l’Education nationale a rendu possible un retour à la semaine de 4 jours pour les écoles primaires. Cette mesure pouvait être appliquée dès la rentrée 2017. Des communes comme Nice, plus grande que Villeurbanne, et d’autres comme Oullins et Pierre Bénite de la métropole ont décidé le retour à la semaine de 4 jours dès la rentrée 2017.
A Villeurbanne, c’est le statu quo. Le maire annonce son refus de remettre en cause l’organisation actuelle mais évoque aussi une évaluation en 2018 pour permettre «d’éventuels ajustements». Depuis, un mouvement irréversible de remise en cause de la semaine de 4 jours et demi s’empare des grandes villes comme des communes rurales. A la rentrée 2018, une grande majorité des enfants scolarisés dans le primaire le seront dans le cadre de la semaine de 4 jours. La ville de Lyon vient de décider, comme de nombreuses communes de l’agglomération, l’abandon de la semaine de 4 jours et demi.
A Villeurbanne, rien ne change pour la rentrée 2018. Difficile pour la majorité socialiste d’abandonner la réforme Peillon. L’idéologie prime sur l’intérêt de l’enfant et des familles. Une semaine de 4 jours et demi qui coûte de plus en plus cher au budget municipal avec la baisse des dotations de l’Etat. Ce sont les contribuables villeurbannais et les parents d’élèves qui mettront la main à la poche.
La municipalité  joue la montre en organisant une pseudo concertation en faisant appel à des experts universitaires pour réfléchir sur les rythmes scolaires. Les vrais experts existent à Villeurbanne. Ce sont les enseignants et les parents des 13 000 enfants scolarisés dans notre ville, les experts du quotidien de l’école, de la scolarité et du bien-être des enfants. Ce sont eux qui doivent être consultés. Monsieur le maire, n’ayez pas peur de la démocratie et du vote, donnez la parole aux Villeurbannais !


Régis Lacoste
Groupe Les Républicains - Changeons Villeurbanne

Pour recevoir toutes les actus de Villeurbanne dans votre boîte mail, inscrivez-vous à la newsletter