TRANQUILLITE PUBLIQUE - Ne gâchons pas notre été, ni celui des autres

Le 06/07/17

Du 1er juillet au 31 août, détenir des pétards et autres articles pyrotechniques dans l’espace public est interdit à Villeurbanne. Déjà établie en 2016, cette mesure vise à limiter les troubles à la tranquillité publique et prévenir les dégâts et blessures que peuvent causer ces artifices.

tranquillité publique

Vente, détention, port et usage de pétards et autres articles pyrotechniques sont strictement interdits aux personnes mineures, et leur utilisation est proscrite sur les voies, places et terrains publics de Villeurbanne. Comme l’an passé, la Ville a pris des mesures concernant l’utilisation des articles pyrotechniques. « L’usage des pétards, des fusées et plus rarement des mortiers pénalise la tranquillité des parcs et des jardins, des places et des rues », constate Lionel Michaudon, responsable de la Police municipale.

Souvent très mal renseignés sur les risques, ignorant les notices explicatives et autres mises en garde, les usagers d’articles pyrotechniques font courir un danger à eux-mêmes et aux autres. Les blessures sont parfois bénignes, mais le plus souvent elles se révèlent graves : pouce arraché, doigts explosés, brûlures ou surdité, incendie… Autant de dégâts longs à réparer et à soigner, avec des conséquences parfois lourdes.

À la pédagogie que chaque adulte, famille, enseignant, animateur ou éducateur peut pratiquer auprès des jeunes (victimes les plus nombreuses), s’ajoute le volet réglementaire. La Ville a pris deux arrêtés, le 29 mars dernier. Du 1er au 31 juillet, la vente d’articles pyrotechniques est interdite à toute personne. Et, du 1er juillet au 31 août, la détention et le port sur la voie publique d’articles pyrotechniques sont prohibés à toute personne mineure (voir Zoom ci-contre) Les adultes, eux, sont rappelés à leur rôle de protection des mineurs : pas de vente aux moins de 18 ans, pas d’encouragement à l’achat en ligne ou en magasin de mortiers dits festifs, engins nécessitant une expérience de manipulation.

 

SECTEURS INTERDITS

Les secteurs concernés par l’interdiction aux mineurs de détenir et de transporter des pétards surla voie publique sont : Buers/Saint- Jean, Ferrandière/Maisons-Neuves, Cusset/Grandclément, Charpennes/ Tonkin, Bel-Air/Les Brosses et le centre-ville. Ces interdictions sont en vigueur tout l’été, du 1er juillet au 31 août. Par ailleurs, sur ces mêmes secteurs, du 1er au 31 juillet, la vente d’articles pyrotechniques est interdite. Une amende de 38 euros sera dressée en cas de non-respect des arrêtés municipaux.

> En savoir plus sur la réglementation en vigueur à Villeurbanne

 

> Découvrez la bande dessinée « Ne gâche pas ton été, ni celui des autres »

 

Pour recevoir toutes les actus de Villeurbanne dans votre boîte mail, inscrivez-vous à la newsletter

Réagissez à l'article

Vos réactions

  1. Pionchon Dit :

    Envoyé le : 20/07/2017 à 14:57

    Super BD. Quelle bonne idée! espérons que les faiseurs de bruits apprécieront et changeront leurs habitudes!!!

    675
    J'aime 289     Je n'aime pas 386
  2. Monique de Villeurbanne Dit :

    Envoyé le : 13/07/2017 à 16:59

    Malgré ces actions et réglementations de prévention j'entends en ce moment ce jour du 13 juillet pas mal de bruits violents de pétards qui font sursauter , cela par ma fenêtre ouverte dans le quartier de La Doua ...et de quoi appréhender le 14 !

    758
    J'aime 424     Je n'aime pas 334

Dans la même rubrique

Gallieni, le plus vieil Esat de France 24/05/2018 L'ESAT Gallieni à Villeurbanne est la plus ancienne entreprise de France adaptée aux besoins des personnes handicapées : elle a plus de cent ans.

Appel à la vigilance - Démarchage abusif pour la distribution du gaz 24/05/2018 Des habitants signalent avoir été démarchés, au nom de la mairie, par des agents d'ENI, une compagnie de gaz, pour la souscription d'un nouveau contrat de fourniture de fluides.

Le Monde pour témoin de mariage 22/05/2018 On ne se marie pas tous les jours sous l'oeil d'un grand quotidien national. Une journaliste du Monde, Yoanna Sultan R'bibo, a assisté à la cérémonie de mariage de six couples, samedi 19 mai, à la mairie de Villeurbanne.

[VIDEO] Une course contre la faim à l'école Saint-Exupéry 22/05/2018 Plus de 300 élèves, du CP au CM2, de l'école Saint-Exupéry ont couru, toute la matinée du 18 mai, dans le gymnase jouxtant leur établissement, à Saint-Jean.

[EN IMAGES] L'invitation au voyage du festival Mémoire Vive 22/05/2018 Un étonnant et foisonnant campement s'est déployé, samedi 19 mai, entre les rues Alfred-de-Musset et de la Poudrette, dans le nouveau parc de l'Autre Soie, futur lieu d'implantation du CCO Jean-Pierre Lachaize et ancien parc de l'Iufm.

Perturbations de la circulation et du stationnement à Villeurbanne 22/05/2018 Retrouvez ici les perturbations de circulation et stationnement à venir en raison de travaux ou d'événements exceptionnels.

500 collégiens aux Rencontres du Tonkin 18/05/2018 Orientation, santé, lutte contre les discriminations, sécurité routière, loisirs, culture et sport... Plus de 15 stands d'information destinés aux 10-16 ans étaient déployés, le 17 mai, promenade du Lys-Orangé, dans le cadre des Rencontres du Tonkin.

Visite en marchant avec l'Interquartiers Carré de Soie 18/05/2018 L'Interquartiers Carré de Soie organise une visite de proximité, mardi 23 mai, avec Laura Gandolfi, adjointe au maire déléguée à la Propreté,et Myriam Gros-Izopet, adjointe aux quartiers Cusset/Bonnevay et Cyprian/Les Brosses.

L'Autre Soie se construit peu à peu 18/05/2018 En attendant 2025 et la réalisation de l'Autre Soie, grand projet de solidarité urbaine qui réunira l'habitat, la culture et l'économie solidaire, le bâtiment sera temporairement occupé pour une durée d'au moins deux ans.

[SANTÉ] - Les travaux du Médipôle Lyon-Villeurbanne avancent à grands pas 18/05/2018 Une visite du chantier a eu lieu le 17 mai, en présence d'Antoine Catinchi, directeur général de Resamut (Réseau de santé mutualiste), de Nicolas Carrié, directeur général de Capio Tonkin et de Jean-Paul Bret, maire de Villeurbanne.